Louise Marie Yao Aug 14
Selon une participante, au Nigeria, il n'y a le centre Mirabel à Lagos, où les femmes victimes de violences sont amenées à parler pour être en charge.