Twitter | Search | |
jean-michel aphatie
La haine des médias est juste et saine (Grand penseur) Le journalisme ce n’est pas l’objectivité, c’est la maîtrise de la subjectivité (Autre grand penseur)
20,652
Tweets
695
Following
495,751
Followers
Tweets
jean-michel aphatie 10h
Pour les députés et sénateurs de 1953, Gaston Monerville, président du Sénat, Guyannais, petit-fils d’esclave, avait un petit côté « racaille » qui l’empêchait de devenir président de la République. Désolant, non?
Reply Retweet Like
jean-michel aphatie Aug 9
On a connu plus clair dans l’exposition de sa pensée complexe. Étonnant, non?
Reply Retweet Like
jean-michel aphatie Aug 9
Ah ah... bonne lecture. Et bonnes vacances
Reply Retweet Like
jean-michel aphatie Aug 8
Ainsi, les mots sont immobiles. Fixés une fois par l’intelligence des hommes, ils sont immuables. Ce « racaille » du XXIeme siècle est équivalent à celui du XIXème. C’est pareil pour le mot « hypocrite »: immuable
Reply Retweet Like
jean-michel aphatie Aug 8
Quelle agressivité, mon cher Vous n’aimez pas être dérangé dans vos certitudes. La langue française est précise. Délinquant, voleur, violeur, ça veut dire quelque chose. « Racaille », ça prend tout, même les innocents. Étonnant, non?
Reply Retweet Like
jean-michel aphatie Aug 8
Replying to @mikapilater
Il existe des mots précis en français: délinquants, voleurs, violeurs, meurtriers... « racaille » est bien plus ambigu, plus large, plus sournois. Vous ne le comprenez pas? C’est la chaleur. Vos neurones sont assoupis
Reply Retweet Like
jean-michel aphatie Aug 8
Replying to @MajidOukacha
Inutile de vous énerver, monsieur. Des délinquants, des voleurs, des violeurs, des meurtriers, je sais ce que ça veut dire. « Racaille » est plus ambigu et résonne comme un signal de regroupements de pensées noires. Avec mes salutations, monsieur.
Reply Retweet Like
jean-michel aphatie Aug 8
A l’attention des rédacteurs du prochain dictionnaire des synonymes: quel mot équivalent conviendrait, selon eux, pour ? On a beau dire, le racisme avec un masque, c’est quand même mieux.
Reply Retweet Like
jean-michel aphatie Aug 7
On voit avec cette pétition que l’esprit colonial demeure une réalité française. « Mandat Français » pour faire quoi? Avec ou sans l’accord des Libanais? Après un débat en France ou pas? Cette idée en dit long sur les enfants que nous sommes encore.
Reply Retweet Like
jean-michel aphatie Aug 7
Je crois surtout que les propos tenus n’auront aucun suite, d’où les déceptions prévisibles. « Je reviendrai début septembre.. » Et alors? Que dira t il? Qui tancera t il? Comment l’accueillera le premier ministre libanais? Rien de bien sérieux, je trouve
Reply Retweet Like
jean-michel aphatie Aug 7
« Glose » le mot me semble léger quand sont en question la légitimité de gouvernants et la souveraineté d’un État.
Reply Retweet Like
jean-michel aphatie Aug 7
Moi, c’était des crevettes
Reply Retweet Like
jean-michel aphatie Aug 7
Évoquer la communauté internationale - avec ses lourdeurs, hélas - me paraît être d’une sagesse qui a manqué jusqu’ici. J’ai peur que la voiture du président n’engendre beaucoup de déceptions.
Reply Retweet Like
jean-michel aphatie Aug 7
Intervenir au Liban? Comment? En consacrant quels moyens? En assurant le ravitaillement alimentaire compromis depuis des mois? En assurant les missions de sécurité? Par dessus le gouvernement libanais? Contre lui? Et au fait, qui a donné mandat à la France?
Reply Retweet Like
jean-michel aphatie Aug 7
Et après? Qu’allons nous faire?
Reply Retweet Like
jean-michel aphatie Aug 7
Le symbolique? Quant un oreidebt étranger dit à des gens en colère: vous avez raison... C’est une attitude curieuse, et pour tout dire sans issue car la souveraineté du Liban est une réalité dont aucun pays ne peut s’affranchir. L’émotion semble avoir gommé tout réalisme
Reply Retweet Like
jean-michel aphatie Aug 7
Deux sous de dignité auraient dû conduire Claude Gueant à refuser ces aides. Trois sous de dignité auraient dû amener à le contraindre de refuser ces aides. N’est pas qui veut
Reply Retweet Like
jean-michel aphatie Aug 7
Le Liban est doté d’institutions, est souverain, et il est très périlleux qu’un autre pays, quel qu’il soit, semble balayer ces légitimités. Et pour faire quoi? Administrer le pays? Au demeurant, un débat à t il eu lieu sur le sujet en France? Quel est le mandat du président?
Reply Retweet Like
jean-michel aphatie Aug 7
Replying to @jdemontalier
La France et le Liban ont un point commun: la souveraineté, reconnue par la communauté internationale. De quel droit, selon quelles procédures, un pays peut-il dire du gouvernement d’un autre pays qu’il n’est pas légitime?
Reply Retweet Like
jean-michel aphatie Aug 7
Est-ce à la France seule de tirer de tels constats? Quel pouvoir est légitime? Cela doit-il se borner au Liban? Et quelles conséquences: gestion directe du pays? Protectorat? Je crains que le romantisme n’entraîne bcp de difficultés
Reply Retweet Like