Twitter | Search | |

Le Forum de la Maternelle, par celles et ceux qui la font vivre

En réponse aux Assises de la maternelle du ministère qui évacuait les acteurs de terrain, le 17 novembre 2018 à Paris
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
Fondement = confiance et respect. Quelque soit l’imprévu qui surgit, l’inattendu, l’erreur qui paralyse, on doit pouvoir se parler sans jugement pour construire à partir de ce qui est posé là, avancer et faire avancer l’élève.
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
Les témoins exposent tour à tour leur point de vue sur les réunions de synthèse RASED selon qu’ils sont PE, psy, rééducatrice, etc. Il s’agit d’un RASED où le temps de synthèse est intégralement consacré aux échanges avec les enseignants.
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
La collègue PE exprime sa satisfaction de se sentir accompagnée, de pouvoir réfléchir et mettre en mots la difficulté rencontrée et les dispositifs mis en œuvre pour essayer de la surmonter = recul, mise à distance.
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
Une assistante mentionne le fait que les RASED ne fonctionnent par partout de la même façon... quand ils existent encore.
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
Une autre personne de l’assistance regrette le manque de temps institutionnalisé pour ces échanges qui constituent des moments de regards professionnels croisés sur la difficulté d’un élève ainsi que des moments d’échange de pratiques au profit de l’élève.
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
La difficulté, présente à chaque minute de la journée est pourtant très peu travaillée en formation initiale et continue. Ces moments de rencontre la font exister tout en permettant de la mettre à distance.
Reply Retweet Like
🌠Nathalie BACHELIER 17 Nov 18
Replying to @NathyBachelier
atelier9 - pour réussir l'accueil des moins de 3 ans: avoir du personnel adapté à cet âge et en nombre suffisant. Des classes en effectif réduit. Locaux et mobilier adaptés. Classe passerelle nécessaire avec un temps d'adaptation variable.
Reply Retweet Like
SE-Unsa Education 17 Nov 18
Témoignage d'une collègue qui témoigne d'enfants très soulagés dès lors qu'ils savent qu'il va y avoir une équipe éducative les concernant.
Reply Retweet Like
🌠Nathalie BACHELIER 17 Nov 18
Replying to @NathyBachelier
les petits élèves de moins de 3 ans ne sont pas toujours comptabilisés dans les budgets sauf si accueil en dispositif particulier comme c'est le cas en Gironde et dans la Nièvre.
Reply Retweet Like
🌠Nathalie BACHELIER 17 Nov 18
Replying to @NathyBachelier
accueillir des tout-petits oui mais les conditions sont parfois telles qu'on n'est pas dans la bien traitance. Journée trop longue, peur de la collectivité, propreté non acquise...
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
Le fait de converger tous vers le même lieu de parole, entre professionnels et parents pour se concerter sur la difficulté de l’enfant est symboliquement très fort, souvent vécu comme un moment solennel par tous.
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
Le trajet entre enseignants, enseignant/élève vers ce lieu de réunion de l’équipe éducative fait partie du processus : préparation, anticipation du moment à venir, mise en confiance. Début de mise en forme.
Reply Retweet Like
SE-Unsa Education 17 Nov 18
Récit des effets d'une pratique consistant à inviter l'enfant à la fin de l'équipe éducative le concernant à entendre par le PsyEN une synthèse de ce qui a été dit de lui et à lui proposer de réagir. Il peut alors arriver de l'inouï, du jamais entendu...
Reply Retweet Like
SE-Unsa Education 17 Nov 18
L'école de la bienveillance c'est pouvoir dire de l'intime avec respect...
Reply Retweet Like
36.15 Pédago-git🍓ɐqɐɔǝpʇuoɟ˙s 17 Nov 18
Coucou !
Reply Retweet Like
SE-Unsa Education 17 Nov 18
Suggestion d’arrêter de parler des "élèves en difficulté", pour parler plutôt des élèves qui posent question ou de ceux que l'école met en difficulté...
Reply Retweet Like
SE-Unsa Education 17 Nov 18
Comment faire pour convaincre ceux qui pensent que la concertation c'est surtout du "blabla" et du temps "perdu" !
Reply Retweet Like
🌠Nathalie BACHELIER 17 Nov 18
Replying to @NathyBachelier
l'accueil des moins de 3 ans à est trop souvent un sujet politique abordé par les maires sous un angle électoraliste. Demande des parents faute de crèche ou de places en .
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
Une collègue expérimentée témoigne de son impression systématique de changement aussitôt après une réunion d’équipe éducative, voire quelques temps avant, pendant le temps de préparation, quand le PE est en train de mettre en mots la situation.
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
Ne serait-ce pas le même processus qui se produit ici, que celui évoqué ce matin pour le savoir scolaire chez les élèves ? Quand on met en mots, on prend de la distance, on prend le contrôle, on sort de l’immédiateté : notre rapport à la difficulté évolue.
Reply Retweet Like
MaterNum MD 17 Nov 18
Replying to @Maternellenum
atelier co-éducation. Ma réflexion : les mots, c’est le point chaud entre les co-éducateurs. S’entendre, se comprendre, se parler, et accepter l’absence de mots
Reply Retweet Like
SE-Unsa Education 17 Nov 18
Témoignage d'une PE pour qui le représente le dernier rempart qui l'aident à croire en l'éducabilité de tous ses élèves. Le RASED incarne le lien humain toujours possible... un joli témoignage d'un ❤️ pour les RASED.
Reply Retweet Like
🌠Nathalie BACHELIER 17 Nov 18
Replying to @NathyBachelier
pour bien accueillir les moins de 3 ans il faut pouvoir respecter les temps et rythmes de l'enfant. Il existe dans les circo des formations spécifiques. Il faut les demander, se former autant que possible.
Reply Retweet Like
94Education 17 Nov 18
Par Celles Et Ceux Qui la Font Vivre: Comment installer des relations constructives entre l'école et les familles avec Catherine Hurtig Icem et Thierry Jugand FCPE
Reply Retweet Like
MaterNum MD 17 Nov 18
Replying to @Maternellenum
proposition des groupes : varier les formes d’accueil et de relations : temps de réunion, mais aussi temps conviviaux (pique-nique , accueil café), accueil individuel , avant la rentrée, aménager le bureau de directeur pour l’inscription (panier de jouets)
Reply Retweet Like
MaterNum MD 17 Nov 18
Replying to @Maternellenum
proposition : « on joue ensemble », temps de lecture ensemble...
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
On ne peut pas gagner de temps sur ces échanges, qui font partie du processus pour reprendre la voie des apprentissages.
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
L’existence du RASED et son travail témoignent de l’éducabilité de tous.
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @SE_Unsa
Une collègue attire l’attention sur le fait qu’elle n’a eu de formation pour accueillir un élève autiste dans sa classe qu’en passant par un stage syndical . Ce défaut de formation institutionnelle peut avoir des conséquences désastreuses pour l’enfant.
Reply Retweet Like
MaterNum MD 17 Nov 18
Replying to @Maternellenum
on est bien d’accord que ce temps n’est pas accordé institutionnellement ! Il va falloir le demander...
Reply Retweet Like
🌠Nathalie BACHELIER 17 Nov 18
Replying to @NathyBachelier
bien accueillir les moins de 3 ans c'est faire de la prévention et apprendre l' non seulement aux enfants mais aussi aux parents.
Reply Retweet Like
MaterNum MD 17 Nov 18
Replying to @Maternellenum
on est aussi d’accord pour dire que les professionnels ne sont pas formés à cette co-éducation (en tous les cas les enseignants)
Reply Retweet Like
🌠Nathalie BACHELIER 17 Nov 18
Replying to @NathyBachelier
accueil des enfants de moins de 3 ans ce n'est pas un espace classe mais des espaces calmes, motricité, sanitaire, etc. Adaptés.
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Table ronde au : Comment réduire les inégalités ?
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @patrickpicard
- en proposant des pratiques pédagogiques et didactiques adaptées, C. Camsuza - en changeant le regard sur les élèves et leur rapport aux savoirs, J. Bernardin - en utilisant la recherche et les outils en formation.
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
Entre injonction et résistance passive : discussion et . Ici, les outils de la démocratisation.
Reply Retweet Like
annie catelas 17 Nov 18
l’accueil des moins de 3 ans à l’école doit être adapté à l’enfant et travaillé en amont avec les familles @EducationFrance
Reply Retweet Like
Claire Krepper 17 Nov 18
Le grand défi de la maternelle : réussir la démocratisation en réduisant les inégalités avec J.Bernardin, C.Camsuza,
Reply Retweet Like
MaterNum MD 17 Nov 18
dernière pleinière. Comment réduire les inégalités ? « Les écarts » précise Christelle Camsuza
Reply Retweet Like
SE-Unsa Education 17 Nov 18
Chercher à réduire les écarts au lieu de vouloir réduire les inégalités...
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
Point de départ au quotidien dans la classe : réduire les écarts, démocratiser la réussite. Mettre chaque enfant en capacité de réussir l’année suivante. CC
Reply Retweet Like
MaterNum MD 17 Nov 18
se poser la question de l’univers mental de l’élève. En maternelle, se poser la question de sa socialisation.
Reply Retweet Like
annie catelas 17 Nov 18
les dispositifs spécifiques aux moins de 3 ans nécessitent complémentarité et formations communes métiers de la petite enfance et enseignants @EducationFrance
Reply Retweet Like
Claire Krepper 17 Nov 18
Sortir des visions deficitaristes des élèves J. Bernardin
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
Se garder de la vision négative consistant à faire la liste de tout ce que les enfants ne savent pas faire. Les mobiles d’apprendre et les moyens qu’ils pensent avoir à mettre en œuvre pour réussir sont clés. JB
Reply Retweet Like
MaterNum MD 17 Nov 18
Patrick Picard : sortir de l’inter-incompréhension...
Reply Retweet Like
Julie Meunier 17 Nov 18
Table ronde pour clôturer cette journée avec , et J.Bernadin autour d' . Quelles dimensions, dans nos métiers, pour réduire les inégalités ?
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
Renoncer à l’idée de travailler avec quelqu’un qu’on voudrait identique à soi-même. S’autoriser à penser à plusieurs pour avancer. PP
Reply Retweet Like
Claire Krepper 17 Nov 18
Penser les dilemmes en problèmes de métier, pas en problèmes de personnes.
Reply Retweet Like
MaterNum MD 17 Nov 18
Reply Retweet Like
MaterNum MD 17 Nov 18
la thématique centrale 😉
Reply Retweet Like
annie catelas 17 Nov 18
réduire les inégalités c’est adapter la pédagogie, articuler les apprentissages informels et structurés @EducationFrance
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
Qu’est-ce qui fait qu’une pratique pédagogique peut ne pas être adaptée à la réussite de tous ? CC
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
5 faits : - distinction entre le faire et l’apprendre (ce que l’on fait/ce que l’on en apprend : composer un mot en lettres mobiles/reconstituer lettre à lettre de gauche à droite) CC
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
- tension entre apprentissage spontané et réactif (informel et structuré) : volume consacré à chacun, alternance, place dans la séquence CC
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
- surétayage ou simplification excessive des tâches pour les élèves en difficulté CC
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
- transformer un objet d’enseignement du point de vue du PE en objet d’étude pour l’élève CC
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
- mise en cohérence des dispositifs d’aide CC Cf. Atelier 10 sur le RASED, en particulier
Reply Retweet Like
MaterNum MD 17 Nov 18
Jacques Bernardin la nature de l’implication en classe est très différente chez chaque élève. Le plus favorable étant « pour apprendre, j’essaie chaque jour un petit peu, parfois je me trompe mais un jour j’y arrive »
Reply Retweet Like
SE-Unsa Education 17 Nov 18
Ce que se dit l'enfant qui réussit à l'école : "Il faut que tu essayes, même si c'est dur et que tu n'y arrives pas" "Tu apprends un petit peu tous les jours"
Reply Retweet Like
annie catelas 17 Nov 18
motiver les enfants à aller à l’école, les rendre autonomes, les motiver pour apprendre favorise les apprentissages @EducationFrance
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
Sur les malentendus, sur les façons de considérer les apprentissages... JB
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
Faire parler les élèves (conseils à donner à un élève qui arrive à l’école) permet de dévoiler différentes représentations sur ce qu’ils croient de ce qu’on attend d’eux (attitude, méthodologie, astuces, tactiques). JB
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
Maximisation des pratiques éducatives chez les enseignants avec leurs propres enfants en phase avec le milieu scolaire, mais très décalées des pratiques courantes. De la difficulté d’en rester conscient en ce qui concerne nos élèves. JB
Reply Retweet Like
Corinne O 17 Nov 18
plénière. J. Bernardin et le rapport au langage
Reply Retweet Like
MaterNum MD 17 Nov 18
Replying to @Maternellenum
à la maison on arrive à se faire comprendre avec très peu de mots. A l’école, il va falloir aller vers un vocabulaire plus expansé et des structures plus complexes.
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
Rapport au langage primordial : pour un rapport immédiat au réel, des phrases incomplètes, accompagnées de gestes sont suffisantes à se faire comprendre la plupart du temps. Le langage de l’école est différent : détaillé, implicite à expliciter
Reply Retweet Like
annie catelas 17 Nov 18
encourager les postures réflexives pour favoriser les apprentissages : donner du sens à ce que l’on fait, provoquer des situations de récit, d’explicitation au quotidien ... @EducationFrance
Reply Retweet Like
Stéphanie de Vanssay - Compte perso 17 Nov 18
Vous pouvez dès maintenant voter sur pour l'idée que vous préférez pour renommer l'école maternelle ici : Le top 3 provisoire sera annoncé en clôture du et vous pourrez voter jusqu'à mercredi minuit.
Reply Retweet Like
MaterNum MD 17 Nov 18
Patrick Picard collaboration inter-métiers. Questionner les limites de son métier , penser ensemble, se former ensemble, apprendre à décoder ensemble les situations scolaires, connaître le prescrit de l’autre.
Reply Retweet Like
annie catelas 17 Nov 18
Atsem et enseignants : des binômes qui doivent penser ensemble, construire ensemble d’où formations communes temps de travail en commun @EducationFrance
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @patrickpicard
La collaboration inter-métiers par rapportant les échanges d’un atelier du
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
De la complexité d’articuler les difficultés d’apprentissage et les questions d’enseignement. PP
Reply Retweet Like
annie catelas 17 Nov 18
espaces et temps doivent être pensés pour travailler ensemble enseignants Atsem dans l’intérêt de tous @EducationFrance
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
Extrait du n°12 de. Kadekol sur Narramus La découverte des capacités potentielles de ses élèves est un élément gratifiant pour l’enseignant. PP
Reply Retweet Like
MaterNum MD 17 Nov 18
Replying to @Maternellenum
Pour travailler ensemble, il faut définir des objets de travail, pas travailler sur le métier en général
Reply Retweet Like
Maëliss Instit 17 Nov 18
Concevoir des formations, un livret ressource pour les formateurs — Outil présenté par ⁦⁩ au
Reply Retweet Like
MaterNum MD 17 Nov 18
réduire les écarts, Christelle Camsuza. Ne pas désigner des pratiques modèles. La personnalité du professionnel, sa formation vont générer des solutions différentes. Pour les former, il faut les voir dans leur contexte.
Reply Retweet Like
Maëliss Instit 17 Nov 18
Construire le lexique en maternelle
Reply Retweet Like
MaterNum MD 17 Nov 18
Replying to @Maternellenum
La bonne pratique est celle de l’enseignant qui sait analyser la difficulté des élèves. Il saura mettre en place un dispositif adéquat pour la résoudre.
Reply Retweet Like
Unsa-Éduc 17 Nov 18
table ronde après les ateliers pour trois entrées différentes et complémentaires sur la réduction des inégalités : la communication inter métier, le rapport au savoir , l’analyse des pratiques de classe.
Reply Retweet Like
SE-Unsa Education 17 Nov 18
Reply Retweet Like
Maëliss Instit 17 Nov 18
Néopass@ction pratiques filmées et analyse par identification des tensions
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
De la même façon que le langage à l’école permet de mettre en mots ce que l’on apprend quand on ne sait pas vraiment ce qu’on est en train de faire, le langage en formation permet d’expliciter l’implicite, les gestes pros qui sous-tendent l’activité du PE. PP
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
D’où l’intérêt de la plateforme NéoPass@ction qui permet d’observer des pratiques enseignantes ainsi que le regard que le collègue porte sur sa pratique et comment il la met en mots. PP
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
De prescrire à plutôt réfléchir ce qu’on perd et ce qu’on gagne à pratiquer de telle ou telle façon. PP
Reply Retweet Like
MaterNum MD 17 Nov 18
J.Bernardin Le plus important dans une situation pédagogique est l’intention. Ne pas en rabattre sur l’épaisseur culturelle. Suivre le chemin lentement : faire, parler pour penser, généraliser
Reply Retweet Like
SE-Unsa Education 17 Nov 18
L'idée qu'il y aurait des "bonnes pratiques" fait l'impasse sur les élèves réels, le contexte et les intentions... Ce qui est intéressant c'est d'échanger sur les plus-values et les limites, selon les conditions de mise en oeuvre, entre professionnels.
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
Monter progressivement en généralisation en partant d’une pratique professionnelle individuelle, discutée en groupe pour passer par la théorisation. JB
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
Réflexivité en amont de l’activité : de quoi je dispose, sur quoi je vais prendre appui Pause dans l’activité pour réguler l’activité, se situer par rapport à l’objectif fixé. FB
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
Dévoiler les secrets de l’activité mentale, des stratégies économiques et payantes pour éviter aux élèves de s’épuiser et de renoncer. FB
Reply Retweet Like
MaterNum MD 17 Nov 18
Replying to @Maternellenum
« il faut dévoiler les secrets de la classe » l’enfant, dans le groupe, va mettre dans sa besace une multiplicité de stratégies , à condition qu’il les ait perçues, entendues, comprises.
Reply Retweet Like
SE-Unsa Education 17 Nov 18
Les neurosciences ne sont pas LA science, elles sont à croiser avec ce que l'on sait par ailleurs, elles ne sont pas hégémoniques mais il n'y a aucune raison de les rejeter en bloc (même si on fait une overdose !)
Reply Retweet Like
MaterNum MD 17 Nov 18
Replying to @Maternellenum
Et bien lire « DANS LE GROUPE » ! Si vous voyez à quoi il fait allusion...
Reply Retweet Like
Maëliss Instit 17 Nov 18
Et les neurosciences interroge ⁦⁩ Roland Goigoux : quels savoirs utiles aux formateurs ? — Centre Alain Savary - Education prioritaire - ifé
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Replying to @johannacornou
Reply Retweet Like
Maëliss Instit 17 Nov 18
Reply Retweet Like
Claire Krepper 17 Nov 18
C’est l’heure de la conclusion ! Besoin de métiers forts !
Reply Retweet Like
𝕁𝕠𝕙𝕒𝕟𝕟𝕒 ℂ𝕠𝕣𝕟𝕠𝕦 17 Nov 18
Perspectives pour la suite en clôture de - formation à la co-éducation - temps de concertation - limites de la co-éducation - gestion des contradictions dans les injonctions ministérielles - quel lien entre les apprentissages à la maison/à l’école.
Reply Retweet Like
MaterNum MD 17 Nov 18
à lire sur les neurosciences
Reply Retweet Like