Twitter | Search | |
Search Refresh
Carnets sur sol 1h
#181 Mam'zelle Nitouche d'Hervé (livret Meilhac & Millaud), 1883, par les au . Mon premier Hervé en salle avec orchestre… plaisant de redécouvrir ce répertoire, mais je perds un peu espoir de trouver un vrai bijou chez Hervé.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Jun 14
#180 Assez en colère contre le public du à Versailles : les gens râlent que c'est pas assez bien pendant le spectacle, ça applaudit *sur* la dernière réplique et se lève immédiatement pour partir. Jamais vu une telle impolitesse chez des spectateurs.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Jun 14
#179 Le Testament de la Tante Caroline de Roussel (1933). L'exacte intersection entre les mélodies et vaudevilles d'opéra comique… et les couleurs harmoniques sophistiquées, les modulations de Roussel. Belle expérience !
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Jun 13
#166 Guy & Dolls de Frank Loesser, au . Musicalement pas très surprenant, mais un véritable orchestre riche en vents est présent (saxophones, clarinette basse, trompettes, trombones !), hélas sonorisé, et les chanteurs, américains, remarquables.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Jun 12
#178 Le Double, d'après Dostoïevski, par Ronan Rivière. Un petit fonctionnaire trouve soudain sur son chemin un double effronté (même face, même nom), qui prend progressivement sa place au ministère.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Jun 12
#174 Krystian Zimerman, fort de ses multiples pages d'exigences acceptées par la , jouait Chopin (Mazurkas Op.24, 4 Scherzos) et Brahms (Sonate n°3). Était-ce au niveau de son degré casse-pédestrerie ?
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Jun 12
#178 Devinette niveau expert : Qui va faire 3h30 de transports franciliens pour aller voir du théâtre bizarre ?
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Jun 11
#177 Le Cabaret d'Elsa de Claire-Élie Tenet aux Rendez-vous d'ailleurs, autour de son ancêtre : collection de chansons plaisantes, bien animée (par B. Pintiaux) – contrebasse par elle-même, accordéon de Caroline de Nadaï ! – et magnifiquement chantée.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Jun 11
#177 Dans quelle salle de concert parisienne me trouvé-je ce soir ?
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Jun 10
#176 L'Idylle sur la Paix (de Ratisbonne) de Racine et LULLY. Représentée en 1685 à Sceaux – d'où l'on se déplaçait jusqu'à Versailles sur une route entièrement bordée de flambeaux ! – elle fut tièdement accueillie par la critique; le poème surtout. Et pourtant…
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Jun 10
#176 Dans quelle salle de concert francilienne suis-je ?
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Jun 8
#175 Ce soir, les toubibs luttent au corps-à-corps avec un grand Mahler. (sous un beau ciel bleu ) On en attend une exécution chirurgicale avec la passion de la vocation.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Jun 7
#173 Classe d'initiation à la direction d'Ariane Matiakh au , sous forte escorte. Zauberflöte, Mendelssohn 4, Dvořák violoncelle avec le fin musicien Garbarg (quel sens de la continuité, et quelle égalité de timbre jusqu'en haut !).
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Jun 6
#172 Je n'avais pas revu Tosca depuis l'an 2000 au Comœdia de Marmande (une ancienne gloire de l'opérette en Floria). J'ai donc été très impressionné par les masses superposées très réussies cloches / chœur de fidèles / orgue / orchestre / Scarpia à la fin du I.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Jun 5
#171 À la , épreuves finales de la classe d'improvisation de Zygel, sur des courts-métrages de 1911 (Chien et chat) et 1916 (Noël de guerre). Impressionné par la richesse musicale du langage des étudiants.
Reply Retweet Like