Twitter | Search | |
Carnets sur sol
#104 Parsifal. Public infâme dans les galeries, mais quelle musique, évidemment ! Je n'avais pas remarqué que la prière que mentionne Amfortas est soutenue par un thème équivoque entre la Cène et… les sortilèges de Kundry.
Reply Retweet Like More
RavTune May 20
Replying to @carnetsol
Public infâme ?!
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 20
Replying to @carnetsol
L'Orchestre de l'Opéra aime de toute évidence cette musique, cordes incroyables en particulier. Et plateau à l'avenant, les meilleurs sont là pour cette série : Mattei aussi moelleux, bien timbré dans les graves et toujours sonore dans Bastille, Groissböck doux et éloquent, etc.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 20
Replying to @RavTune
Dans ma galerie, ce fut un festival. On fait lever tout le monde pendant le Prélude, on s'asseoit sur les accoudoirs, on parle, on se déplace bruyamment…
Reply Retweet Like
RavTune May 20
Replying to @carnetsol
Oh, je suis navré. Et faire ça pendant le Prélude, en plus ! Insupportable, en effet. J'espère que le reste de la représentation vous plaira !
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 20
Replying to @RavTune
Ça m'a mis un peu en-dehors du premier acte, je dois dire, le temps que tout se calme, le Graal était sorti. :( Mais sinon, tout est assez parfait, comme prévu ! <3
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 21
Replying to @carnetsol
Schager chante sans forcer en remplissant Bastille, avec un timbre sombre mais jamais épaissi ; Kampe passe aussi très bien (le texte moins), et son si naturel est la plus grosse note que j'aie jamais entendu chanter.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 21
Replying to @carnetsol
Petite surprise de voir Jordan assez vif, refusant l'emphase au III, alors que son style est plutôt enrobant. Superbe en tout cas. Et quelle œuvre : on n'a pas le temps de s'ennuyer tant on croule sous les informations sonores et les beautés, alors qu'il ne se passe rien !
Reply Retweet Like
Marianne-Sophie May 21
Replying to @carnetsol
Contente que vous ayez pu trouver une place !
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 21
Replying to @marianne_soph
C'est gentil. Coïncidence très favorable : acheté une place sur le Bourse pour la fin de série quelques heures avant que l'annulation ne frappe mes deux autres dates.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 24
Replying to @carnetsol
Moi j'ai bien aimé la mise en scène. C'est sobre, lisible, et le plateau reste animé, ça me suffit. Quelques images frappante, comme le supplice final d'Amfortas, qui rend plus concret que d'ordinaire l'objet de la quête et de la souffrance.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 24
Replying to @carnetsol
J'y ai d'ailleurs plutôt vu un club anglais qu'une secte, comme lu ici ou là. Rien d'outrancier (hors les filles-maïs, amusantes mais un peu piégées dans le dispositif). Le parcours dans le décor du I fonctinnait très bien.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 24
Replying to @carnetsol
Oui, avec de jolis décors ou un propos plus élaboré, ça aurait été mieux, mais tous ceux qui ont vy 'e Lohengrin de Richard Jones partageront mon soulagement (c'est davantage du niveau de son Nain & Sortilèges).
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 24
Replying to @carnetsol
Le seul point négatif est que j'étais juste à côté des voix de la Coupole (s'installant pas très discrètement dans le couloir de la galerie), ce qui déséquilibrait pour nous tout le final… et ce vibrato de huit mètres, ces attaques pas toujours juste non, c'est pas possible.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 24
Replying to @carnetsol
Tout le reste était formidable, parfait, exemplaire (cette salle étant faite pour faire sonner un orchestre, un des meilleurs endroits pour entendre un Wagner !).
Reply Retweet Like