Twitter | Search | |
Carnets sur sol
#103 Chœurs suédois (et voisins) : Alfvén, Stenhammar, Sandström (et Grieg). <3 Jeune Chœur de Paris (avec des stages chez Accentus), direction Richard Wilberforce et Marc Korovitch. Plaisir d'y retrouver Apolline Rai-Westhphal et Maxime Jermann (de Psyché !).
Reply Retweet Like More
Carnets sur sol May 19
Replying to @carnetsol
Bilan : Stenhammar comme toujours un peu étale dans ce répertoire, où Alfvén demeure le maître du folklore scandé et jubilatoire (/Jungfrun og gar i ringen/est une petite tuerie).
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 19
Replying to @carnetsol
Belles irisations harmoniques à bouche fermée dans 'Until the Day Break', deuxième des /4 Songs of Love/ de Sandström. Le cycle entier est un peu homogène, mais pris séparément, c'est fort beau.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 19
Replying to @carnetsol
Et découverte émue du legs choral de Peter Erasmus Lange-Müller (compositeur danois fin XIXe, auteur notamment d'une Tove !) avec ces Madonnasange Op.65 : beaux balancements, beaux jeux d'allittérations (ces [fr] qui bourdonnent !). Dans le genre romantique scandinave, modèle.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 19
Replying to @carnetsol
Moins convaincu par le /Warning to the Rich/ de Jennefelt : sur une boucle très tonale bouche fermée, des murmures parlés,entraînant plus de chanteurs, de plus en plus fort, de plus en plus percutant. Mais la musique n'en est pas passionnante et le texte lourdement démonstratif.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 23
Replying to @carnetsol
Je n'avais pas gardé l'impression d'une telle maîtrise chez le Jeune Chœur de Paris, pas de problème de justesse ni de grain collectif pour des interprètes aussi jeunes et formés à la carrière solo (voire simplement instrumentistes, je crois), très beau résultat semi-pro.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 23
Replying to @klariscope
Et, le détail n'étonnera pas , transfigurés lorsque Marc Korovitch dirigeait : il suscite des effets de plan, des dynamiques évolutives très abouties, qu'on n'entendait pas dans les autres pièces, pourtant de même essence.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 23
Replying to @carnetsol
Au disque, ne manquez pas le disque des Lunds Studentsångare : Längtan till landet (Lindblad), Majsång (Béen), bien sûr Vårvindar friska (Ingrid Bergman rulz ) et autres merveilles folklorisantes (dont du Alfvén).
Reply Retweet Like
klari May 23
Replying to @carnetsol
Pas étonnée ;-) (la prochaine fois, fais moi un coucou que je t'y rejoigne !)
Reply Retweet Like