Twitter | Search | |
Carnets sur sol May 7
Replying to @carnetsol
Et le long de la muraille, au pied de la croix, la nature s'ébroue.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 7
Replying to @carnetsol
Et comment retranscrire les odeurs d'herbe humide et de floraison ?
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 7
Replying to @carnetsol
Je suis exactement là où j'entendais des coups de feu toutr à l'heure. /Cette aventure vous est offerte par la franchise ./
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 7
Replying to @carnetsol
Ah oui, les coups que j'entendais en forêt, ce n'était pas un stand de tir voisin. Dommage de n'avoir mis ça qu'à une borne de la forêt !
Reply Retweet Like
Benjamin Randow May 7
Replying to @carnetsol
Tu devrais être plus prudent. Il y a des gens qui seraient catastrophé s'il t'arrivait malheur !
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 7
Replying to @carnetsol
Mais rassurez-vous, à présent j'arrive en plein champ. <3
Reply Retweet Like
Benjamin Randow May 7
Replying to @carnetsol
catastrophés* (je gage qu'il y en a plusieurs...)
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 7
Replying to @benjaminrandow
1) Probablement. 2) Peut-être. (Et je me plais à croire que quelques-uns inversent ces réponses.)
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 7
Replying to @carnetsol
Ambiance actuelle.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 7
Replying to @carnetsol
Me suis fait une petite frayeur : trop ambitieux sur mon parcours, je ne voulais pas rebrousser chemin pour prendre l'embranchement ; j'opte avec témérité pour un chemin présent sur aucune de mes cartes. Au milieu du chemin, les broussailles s'épaississent. Beaucoup.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 7
Replying to @carnetsol
Je ne suis vraiment pas passé loin, cette fois, d'une nuit à la belle étoile. Et, tout tranquille, j'ai contourné la ville sans prendre garde au fait que la gare en est distante d'un quart d'heure. À nouveau frisé la correctionnelle. Mais je cours vite, me dit-on.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 7
Quelle lampe frontale ? :) Une fois que les yeux se sont habitués, ça fonctionne très bien. (Mais j'en ai une dans mon sac si nécessaire, cadeau de quelqu'une qui me veut du bien.)
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 7
Replying to @carnetsol
(ce qu'on voit, c'est le flash)
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 7
Replying to @carnetsol
À ce propos, paysage impressionnant à la fin du périple, débouchant dans les champs : superbe couverture stellaire avec, pourtant, le ciel encore rougeoyant derrière les blés en herbe, à droite ; et le cou & le faisceau de la Tour Koechlin à gauche.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 7
Replying to @carnetsol
Confortablement installé dans mon train, quelques autres arrêts que je n'ai pas eu le temps de partager. La forêt au couchant, de jour, de nuit. Bois de Mareil, du Tremblay, de Champlâtreux.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 7
Oh, la nuit n'est prac un problème. Le dernier train de 23h06, davantage, surtout en arrivant sur zone une heure après l'horaire prévu. Se presser, oui ; pas agréable de courir en revanche, mais tout le reste était chouette !
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 7
Replying to @carnetsol
(je dirais bien que, lorsque je suis accompagné, je ne commets pas ce genre d'imprudence, mais ce n'est qu'à moitié vrai – j'essaie, mais n'y arrive pas nécessairement)
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 7
Replying to @carnetsol
Après une telle balade, difficile de se demander encore la cause du prestige du chêne pédonculé. Quelle portion de patrimoine, quelle majesté ! Le Bois du Tremblay en rassemble de très impressionnants.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol May 7
Replying to @carnetsol
De jour aussi (vue depuis le Champ des Martyrs, puis intérieur du Bois du Tremblay), c'était joli.
Reply Retweet Like