Twitter | Search | |
Carnets sur sol
Quatrain d'Eugène Scribe écrit pour l'album d'une admiratrice, en thème avec aujourd'hui : Ami commode, ami nouveau, Qui, contre l’ordinaire usage, Reste à l’écart quand il fait beau Et se montre les jours d’orage.
Reply Retweet Like More
Carnets sur sol Dec 13
Replying to @carnetsol
Dire que Victor Hugo lui-même venait quémander son suffrage pour l'Académie !
Reply Retweet Like
Benjamin Randow Dec 13
Replying to @carnetsol
Ami nouveau, ami commode, Qui, selon l'usage ordinaire, Suivant les canons de la mode, Quand il vous aime perd ses nerfs !
Reply Retweet Like
Benjamin Randow Dec 13
Replying to @carnetsol
C'est l'usage de faire des visites aux Académiciens lorsque l'on est candidat, même quand on est Victor Hugo !
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Dec 14
Replying to @benjaminrandow
Oui, mais c'est savoureux considérant l'orgueil d'Hugo et leurs visées très différentes. Pratique si ma toujours laissé dubitatif : quel est l'intérêt d'intriguer pour gagner des honneurs ? Ce n'est plus qu'une récompense d'habileté et d'entregent.
Reply Retweet Like
Benjamin Randow Dec 14
Replying to @carnetsol
Victor Hugo était orgueilleux et humble en même temps ! C'est celui qui pouvait à la fin de sa vie dire à la fois : "Il est temps que je désencombre l'horizon", et demander à être "conduit au cimetière dans le corbillard des pauvres"...
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Dec 15
Replying to @benjaminrandow
Hugo humble, voilà qui m'ouvre des horizons.
Reply Retweet Like
Benjamin Randow Dec 15
Replying to @carnetsol
Humble à sa façon !... Il y a plusieurs façons d'être humble, comme il y en a plusieurs d'être intelligent !
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Dec 15
Replying to @benjaminrandow
Humble à sa façon prophétique et mégalomane, je n'en doute pas. :)
Reply Retweet Like
Benjamin Randow Dec 15
Replying to @carnetsol
Humble et mégalomane à la fois... Méthode merveilleuse dont je m'inspire (modestement).
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Dec 18
Replying to @carnetsol
Scribe était manifestement très généreux, on lui écrivait parfois simplement pour demander de l'argent pour écrire une pièce, voire pour ouvrir un commerce, et il donnait !
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Dec 18
Replying to @carnetsol
Il a même donné de l'argent à Lacenaire, l'escroc-détrousseur-poète-assassin-dramaturge, passé le voir. On n'est pas trop sûr des circonstances, mais ce n'était apparemment pas suis la contrainte :
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Dec 18
Replying to @carnetsol
en effet, avant d'être guillotiné pour ses crimes accumulés, il écrit à Scribe depuis sa prison : « au moment de mon arrestation vous êtes la seule personne ; mais je dis la seule à qui je m'imagine devoir de la reconnaissance.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Dec 18
Replying to @carnetsol
[...] vous pouvez vous rendre cette justice que si j’avais rencontré plusieurs hommes comme vous, ils m’auraient réconcilié avec l’espèce humaine et fait tomber le poignard des mains. »
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Dec 18
Replying to @carnetsol
On lui écrit (sans le connaître) pour lui demander un avis critique, un appui pour être jour, de l'argent pour écrire, de l'argent pour acheter un commerce, un appareil photo. Certains de ces solliciteurs admettent même être fainéants ou dépourvus de talent…
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Dec 18
Replying to @carnetsol
Au demeurant, on peine sans doute à se figurer que, bien que d'un romantisme archétypal, il n'est pas apprécié des Romantiques.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Dec 21
Replying to @carnetsol
Sa fortune européenne est immense. À Rome, à Turin, on donne son nom à des théâtres. On en renomme en Gymnase, à l'exemple du théâtre parisien pour lequel il produisait le plus. À Vienne, on crée dans l'année ce qui est passé à Paris ;
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Dec 21
Replying to @carnetsol
à Naples, le théâtre de la bonne société assigne un quart des spectacles à des pièces de Scribe. Intronisé dans les sociétés de lettres étrangères comme le meilleur auteur dramatique du temps,joué partout,reconnu comme une attraction égale à Malibran (Stendhal) ou Walter Scott…
Reply Retweet Like