Twitter | Search | |
Carnets sur sol
¶ Pour fêter la #30, je vais pour la première fois dans ce lieu évocateur : Molière, LULLY, les Italiens, les Variétés, le très neuf escalier de secours extérieur (mais orné) de 1880 s'ajoutant au théâtre de 1830 redécoré…
Reply Retweet Like More
Anke Staffeldt 🇪🇺 Oct 31
Replying to @carnetsol
Où est-ce ?
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 31
Replying to @StaffeldtAnke
Théâtre du Palais-Royal !
Reply Retweet Like
Anke Staffeldt 🇪🇺 Oct 31
Replying to @carnetsol
Merci ! C‘est très joli !
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 31
Replying to @StaffeldtAnke
Lieu hétéroclite et étonnant, un de ces théâtres fantaisistes nombreux à Paris !
Reply Retweet Like
Anke Staffeldt 🇪🇺 Oct 31
Replying to @carnetsol
Merci !
Reply Retweet Like
Alice Nov 1
Replying to @carnetsol
Toujours quelque chose à fêter en musique : la vie, quoi.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Nov 11
Replying to @carnetsol
J'ai pris du délai pour parler de cette représentation d'/Edmond/ d'Alexis Michalik (qui tourne à salle pleine depuis plus de deux ans) au Théâtre du Palais-Royal, le temps de vérifier quelques éléments historiques factuels.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Nov 11
Replying to @carnetsol
La pièce a pour sujet l'écriture de Cyrano et le soir de la première représentation, et présente des éléments un peu trop beaux pour être vrais (écrite en trois jours, inspirée un patron du café et par une aventure d'amour par procuration vécue…).
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Nov 11
Replying to @carnetsol
Pour ce que j'en ai lu, autant l'épisode du balcon extrapolerait les conseils littéraires donnés à un ami snob mais inculte souhaitant séduire, autant le reste n'apparaît nulle part dans les biographies.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Nov 11
Replying to @carnetsol
Peu importe, cette pièce qui met un indéfectible sourire sur la face du début à la fin, mérite amplement les éloges qui lui sont faits.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Nov 11
Replying to @carnetsol
Ce n'est pas une pièce littéraire au sens où elle créerait du neuf, mais elle foisonne de références au temps (Labiche, Feydeau, Ibsen, Tchekhov…)
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Nov 11
Replying to @carnetsol
et surtout de citations plus ou moins décalées de Cyrano (scènes de vie qui inspirent, tentatives de rédaction, répétitions mouvementées….), tout à fait jubilatoires.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Nov 11
Replying to @carnetsol
Le principe est simple mais virtuosement réalisé : Michalik mêle à la genèse de Cyrano une intrigue amoureuse de vaudeville, où Rostand vit une amour triangulaire similaire (séduire une couturière pour un ami en lui écrivant des lettres raffinées, à son insu) à celle de Cyrano,
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Nov 11
Replying to @carnetsol
si bien que les clichés de l'amant dans le placard se superposent à l'élaboration et répétition des vers bien connus. Contre toute attente, le résultat, quoique simple d'accès et tout public, est d'une remarquable finesse, sans s'alourdir de concept. Touchant et très amusant.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Nov 11
Replying to @carnetsol
Je suis admiratif d'arriver à satisfaire simultanément tous les publics : références fines pour les lettrés, rythme très vif et scènes de quiproquos piquantes pour le public de théâtre comique.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Nov 11
Replying to @carnetsol
Quoique d'un ton direct qui ne cherche pas à /faire littéraire/, la représentation a chatouillé simultanément les deux fibres en moi, l'amateur d'art et le plaisir de la gaîté, à un rythme virevoltant. J'étais enchanté, et cela peut se recommander à tous.
Reply Retweet Like