Twitter | Search | |
Carnets sur sol
Le #28 est un opéra commandé par Heidegger – vraisemblablement plus pour son exhibitionnisme glottique pour sa rigueur philosophique.
Reply Retweet Like More
Carnets sur sol Oct 24
Replying to @carnetsol
Le sujet des frasques amoureuses de Xerxès, déjà traité par Cavalli et Bononcini (importateur de l'opéra italien à Londres) est l'occasion de beaucoup d'ariosos (air simple ou à reprise, au lieu de da capo) et de situations comiques, mélange des genres inhabituel alors,
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 24
Replying to @carnetsol
sauf à Naples. Entre 1711 et 1738, comme le style haendelien a peu évolué, le langage musical de Serse est rigoureusement identique à Rinaldo ! (Alors qu'il écrivait la même année Israel in Egypt et Saül !)
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 24
Replying to @carnetsol
(Dommage d'avoir coupé les chœurs sur l'Hellespont, seul épisode qui relie les personnages à leurs modèles historiques : bien d'autres moments étaient coupables – sans se sentir coupable.)
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 24
Replying to @carnetsol
(Après la destruction de son pont sur les Dardanelles, Xerxès fait fouetter la mer, et dispose un pont de bateaux, d'où ce chœur des marins – tandis que, nous dit le livret, il court le guilledou, laissant le général, père de celle qu'il désire épouser, s'occuper des batailles.)
Reply Retweet Like
Kamel.B Oct 24
Replying to @carnetsol @LVissidarte
David... Comment se fait-il que tu ne sois pas édité quant à tes réflexions musicales?? Ou pas?? Tout comme (par exemple, un des rares) le cher qui écrit sans se regarder écrire et sans sembler impératif et prétentieux!?
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 24
Replying to @K_MelB12 @LVissidarte
C'est très gentil, mais ce ne sont jamais que mes remarques / opinions, sur un secteur où des chercheurs sérieux exercent par ailleurs ! (Bien d'accord sur que j'ai eu le bonheur d'avoir à mes côtés ce soir. 😍 )
Reply Retweet Like
Kamel.B Oct 24
Replying to @carnetsol @LVissidarte
Délicieux Monsieur et à bientôt j’espère !
Reply Retweet Like
Jean-Marc Oct 24
Mais est-ce que et applaudissent entre les mouvements ? 😂
Reply Retweet Like
Kamel.B Oct 24
Excellente question Jean-Marc!!
Reply Retweet Like
Laupéra Oct 24
Replying to @carnetsol @K_MelB12
Ooooh... Ça fait rudement plaisir de lire ça dès le matin ☺😘
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 25
Replying to @carnetsol
J'avoue sans doute une forme de distance par rapport au genre quand je dirai que ce que j'ai toujours le plus aimé dans Serse, c'est l'un des très rares récitatifs accompagnés que je guettais toujours avec gourmandise dans le seria quand j'ai débuté :
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 25
Replying to @carnetsol
« Me infelice, ho smarrito il mio padrone », le récitatif comique d'Elviro. Ce n'est qu'après que j'ai découvert qu'il existait des opéras de LULLY où il n'y avait *que* du récitatif accompagné en guise d'airs. <3 <3 <3 <3 <3
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 25
Replying to @carnetsol
Cet opéra qui inclut le ridicule et limite les grands airs a da capo (beaucoup de brefs ariosos) conserve tout de même la structure du seria : livret d'amours embrouillées (et travesties), alternance systématique de récitatifs secs et airs où se loge la musique.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 25
Replying to @carnetsol
On n'y trouve pas autant de tubes que dans Rinaldo, et la veine mélodique paraît quelquefois timide, mais l'orchestre est toujours intéressant !
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 25
Replying to @ilpdo
¶ À ce titre, toujours aussi séduit par : très peu d'effets singuliers, ils sont toujours d'une musicalité exemplaire, en tout toute simplicité (et virtuosité). Et il faut voir les grands sourires des dernières chaises des violons, même lorsqu'elle ne jouent pas !
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 25
Replying to @carnetsol
¶ Pour les voix, je n'ai pas beaucoup aimé ce que j'ai entendu (étrangement, alors que ce répertoire repose quasiment exclusivement dessus, j'ai passé une excellente soirée nonobstant !) :
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 25
Replying to @carnetsol
dans ce répertoire où le volume n'est pas un enjeu, j'ai plutôt envie de profiter de voix fines, claires, tranchantes, aux mots généreux, sans couverture exagérée et superflue.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 25
Replying to @carnetsol
Mais la tendance actuelle est inverse : voix très rondes et couvertes, voire un peu bouchées (je n'aime pas le timbre blanchâtre de Fagioli, mais même Genaux et Galou que j'apprécie beaucoup par ailleurs, ça ne sort pas beaucoup du corps !),
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 25
Replying to @carnetsol
voyelles uniformes, peu de consonnes, pas mon univers. Mais c'est une question d'attentes esthétiques : je voudrais plutôt Elena Pintus / Isabelle Poulenard / Agathe Boudet, etc., et le moins de falsettistes possible (ou alors du franc alla Visse !).
Reply Retweet Like