Twitter | Search | |
Carnets sur sol
Ce soir, je vais enfin défoncer leur race à ces parpaillots ! Le #25 sera consacré à l'une des œuvres les plus novatrices, organiques, dramatiques et pittoresques de l'Histoire de l'opéra.
Reply Retweet Like More
Carnets sur sol Oct 20
Replying to @carnetsol
Le poème à la fois pathétique et facétieusement distancié de Scribe, l'enchassement des récitatifs, numéros et nombreux ensembles, la couleur propre à chaque acte, l'apparition de motifs récurrents, une harmonie travaillée, une veine mélodique,
Reply Retweet Like
Alice Oct 20
Replying to @carnetsol
"exterminons la race impie" !?
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 20
Replying to @carnetsol
une certaine invention de l'idée d'orchestration (premier compositeur à proposer cette liberté, cette originalité des soli instrumentaux), le lyrisme des récitatifs, l'exactitude transfigurée de la prosodie, tout concourt à l'une des œuvres les plus considérables et séduisantes.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 20
Replying to @ALiCe__M
Vous voudriez qu'on laisse des hérétiques, voire des apostats en vie, peut-être ??
Reply Retweet Like
Raveline Oct 20
Replying to @carnetsol
Je... je vous demande pardon ?!
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 20
Replying to @Raveline
Tsk, tsk. La bonne réponse était : 🎶 Non, non, je ne crains rien de vous ! 🎶
Reply Retweet Like
Raveline Oct 20
Replying to @carnetsol
J'envisageais plutôt de rameuter les troupes et d'entonner un 🎶 Debout, sainte cohorte 🎶 !
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 20
Replying to @Raveline
🎶 C'est un saint d'Israël ! – dans le camp philistin. 🎶
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 20
Replying to @carnetsol
C'est les Huguenots dans trois heures et je ne tiens déjà plus en place (ce qui est fort rare, gavé de musique que je suis). Les airs me tournent dans la tête, les accords dansent devant mes yeux. La friandise de ma saison, avec Tarare (et peut-être L'Enchanteresse à Lyon) !
Reply Retweet Like
Le Cheikh Oct 20
Replying to @Raveline @carnetsol
Mais non, la meilleure réponse était : "Piff, paff, piff, cernons-les! Piff, paff, piff, frappons-les! Piff, paff, piff, paff!" Le livret d'opéra à son sommet !
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 20
Replying to @carnetsol
Bien, faisons simple, j'ai tout a-do-ré. Pas une seconde de musique à jeter (ça on le savait), drame prenant et drôle (idem), excellents chanteurs qui passent très bien, très bel orchestre assez transparent, mise en scène sobre et animée. Tout.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 20
Replying to @carnetsol
Public très attentif (et glotto), qui gronde après l'air de Kang (superbe, mais où la voix vacille deux fois), qui commente les décors au début du II, qui explose de joie après Marguerite, qui applaudit sur la musique à la fin des actes. Moi, tant qu'ils sont sages, ça me va. ^^
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 20
Replying to @carnetsol
J'ai même trouvé que Jaho faisait l'effort d'articuler en avant pour faire plus français. Ce n'est pas complètement probant, mais ça montre le soin mis dans cette production.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 20
Replying to @carnetsol
Ce que vous attendiez tous, l'avis : Oropesa plus gheorghiusante que jamais, mais vraiment glorieuse ! Je me demande toujours comment on peut gérer une voix autant en bouche en vieillissant, mais à l'instant T, c'est sublime.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 20
Replying to @carnetsol
Et puis chaque seconde m'enchante : la flûte solo fantastique, les contrechants rebelles de Marcel (final du II !), le retour du motif du voyeurisme qui explique musicalement le refus de Raoul… C'est aussi le seul air pyrotechnique qui me passionne ainsi de bout en bout.
Reply Retweet Like
Adalbéron Palatnīk Oct 20
Replying to @carnetsol
Aaaaaah :D
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 20
Replying to @carnetsol
Kang est assez merveilleux, vraiment bien projeté, la voix est à la fois dense, mixée, souple, beaux suraigus ni massifs ni chapon (quel septuor du duel !). On a juste senti une petite fragilité dans la transition vers le suraigu au I, mais je m'en moque, en plus bon français.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 20
Replying to @carnetsol
Ce duo du III, farci de chorals, quelle merveille. Je l'ai tellement joué au piano (et chanté…) que je ne me rappelais plus de l'orchestration. Et je n'avais pas remarqué au disque ces passages seulement pour la petite harmonie, somptueuse ce soir !
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 20
Replying to @carnetsol
Je suis pas suspect d'aimer le style de Jaho mais je ne comprends pas les critiques, ce qu'elle offre est somptueux, dans un rôle où les alternatives ont rarement été glorieuses (hors Delunsch, mais Delunsch c'est la face vocale de Dieu).
Reply Retweet Like