Twitter | Search | |
Carnets sur sol
La Princesse Maleine de Maeterlinck, c'est l'ineffable de Pelléas placé sur le thème de Macbeth ou de Hamlet, avec plusieurs intrigues successives en vignettes, des touches étranges d'humour, une fin shakespearienne d'un expressionnisme inattendu. #22
Reply Retweet Like More
Carnets sur sol Oct 16
Replying to @carnetsol
J'en suis sorti bouleversé : je n'avais jamais tremblé comme cela au théâtre (ni au cinéma, d'ailleurs), l'échine secouée de spasmes. Tintagiles fut un vertige, Maleine un frisson. (Le reste du public rigolait pas mal, je ne sais pas comment ils font.)
Reply Retweet Like
Le Cheikh Oct 16
Replying to @carnetsol
Rigolait ? HAN, j'ai vécu EXACTEMENT la même expérience à la Colline ! Toute la salle se marrait, et je ne comprenais pas, tant j'étais ému ! (j'avais presque envie de faire mon bourgeois : "ris donc, parterre !")
Reply Retweet Like
Elemer Oct 16
Replying to @carnetsol
Reconnais qu'avec son immortel "Je voudrais un peu de salade..." Maeterlink a placé la barre très haut.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 16
Replying to @guillaume_mbr
Mais non, ce n'est pas cela ! C'est quelque chose qui est plus fort qu'eux…
Reply Retweet Like
Adalbéron Palatnīk Oct 16
« Il y a là un cyprès qui me fait des signes ! » « Regardez les cygnes ! Regardez les cygnes ! » « Mais qu'est-il arrivé ? — Je n'en sais rien. Elle ne veut pas que l'œuf soit trop dur. » « Y'a-t-il un mort dans la salle ? »
Reply Retweet Like
Adalbéron Palatnīk Oct 16
« Elle a crié Maman ! et puis, oh ! oh ! oh ! — C'est dommage, n'est-ce pas ? Une pauvre petite fille... mais c'est le vent... Oh ! n'ouvrez jamais les fenêtres ! »
Reply Retweet Like
Adalbéron Palatnīk Oct 16
Replying to @LeCheikh @carnetsol
« Fermez-les ! fermez-les ! Ou je vais les fermer pour longtemps ! »
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 16
Replying to @LeCheikh
C'est très fréquent au théâtre : dans Ibsen par exemple, il y a de l'humour, certes, mais dérisoire par rapport à l'intensité des situations, qui ne fait que renforcer la vérité du tragique. Mais le public parvient à rire franchement et à se remettre dans l'action. Je ne puis.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 16
Ce n'était pas forcément à ces moments, ils riaient de bon cœur de l'humour de Maeterlinck ou des lazzi des comédiens. |:-o
Reply Retweet Like
Elemer Oct 17
Donc tu recommandes chaudement ?
Reply Retweet Like
Le Cheikh Oct 17
Replying to @carnetsol
Je n'avais même pas l'impression que le public se remettait dans l'action, à vrai dire... Sinon, il y a l'expérience inverse : Tchekhov lisant sa dernière pièce à ses acteurs et les engueulant parce qu'ils fondaient en larmes : c'est une comédie, voyons !
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 17
Replying to @LeCheikh
Ah si, ils étaient assez saisis (c'est tout de même intense), mais paraissaient facilement amusés – alors que j'étais dévasté.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 17
J'ai des réserves sur la réalisation (l'impression qu'on a voulu forcer le texte pour « faire neuf », comme le prestidigidateur – pourquoi ? – qui raconte l'incendie, ou le premier dialogue transformé sans raison en monologue),
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 17
mais je trouve que le texte fonctionne merveilleusement, dans une interprétation assez sobre. Grande soirée de théâtre pour moi.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 17
Par ailleurs il y a Bénédicte Cerutti en reine étrangère, déjà insinuante dans Brand et Dukkehjem par Braunschweig, et Cécile Coustillac en nourrice assez légère et humoristique (même équipe). Tout n'est pas du même niveau (les vieux rois…), mais ça fait vraiment l'affaire.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 17
De toute cette liste, en effet la salade qui est particulièrement incongrue, en effet, tout le reste fonctionne très bien sur scène. Ce devrait vraiment un truc que je déteste, mais ça produit un effet pas possible sur moi.
Reply Retweet Like
Elemer Oct 17
Merci pour les commentaires. C'est assez tentant. Mais comme j'ai vu la pièce il n'y a pas si longtemps (2001 ?). Je vais peut-être passer mon tour cette fois-ci.
Reply Retweet Like
Adalbéron Palatnīk Oct 17
Ça fait quand même 18 ans, non ? :p Je recommande aussi, c’est un joli spectacle.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Oct 17
Il faut te dépêcher si tu es intéressé en tout cas : c'était plein quand j'y étais, et ça se termine samedi. (En 2001, je venais de découvrir que Maeterlinck existait, et j'étais loin d'être convaincu par Pelléas. :o )
Reply Retweet Like