Carnets sur sol Oct 5
Replying to @carnetsol
¶ Évidemment, sa traduction en japonais lui procure une grande classe, avec la dimension très corporelle de sa déclamation, les intonations obligées et emphatiques (Haruyo Suzuki, en Inyi, envoie du bois !), au sein de ce lent théâtre incantatoire (et chanté).