Twitter | Search | |
Carnets sur sol Sep 21
Replying to @carnetsol
Fasciné par cette adaptation des Démons de Dostoïevski par Creuzevault, polyphonique, ressassante, sarcastique, fresque simultanée de sourires et de folie ;
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Sep 21
Replying to @carnetsol
dans le même temps agacé par cet empilement de « trucs » de théâtreux inutiles et intrusifs (tabac et fumigènes dans la face, sono à fond, contrastes lumineux délibérément aveuglants, éclairage au stroboscope, acteurs qui marchent *sur* le public …).
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Sep 21
Replying to @carnetsol
Je me suis déjà pris un grand coup (délibéré) par Hervé Pierre il y a quelques années, je peux vous dire que lorsque j'ai vu Bouchaud grimper sur le public, j'étais tout prêt à lui dire : « tu me passes dessus, je t'en colle une ». (Il parlaient souvent au public: bonne guerre.)
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Sep 21
Replying to @carnetsol
J'espère que c'est le metteur en scène et pas le personnel du théâtre qui nettoie à la fin ces papiers détrempés, cette eau mêlée de sable et de faux sang !
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Sep 21
Replying to @carnetsol
Ce remplissage désagréable (particulièrement inutile pour une soirée de 4h, comme cette ambiance discothèque pendant cinq très longues minutes, ou cet ensevelissement complet du public sous les fumigènes en silence pendant dix…) mis à part, été assez emporté par ce foisonnement.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Sep 21
Replying to @carnetsol
Je ne vois toujours pas l'intérêt de faire dans le quotidien-moche sur un plateau (on se balade en sous-vêtements des années 50, l'enfant à naître est symbolisé par une poche de viande, etc.), mais la puissance d'évocation du matériau narratif est très forte.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Sep 21
Replying to @carnetsol
Étrangement, les ajouts, très actuelles (pour une intrigue très liée aux groupes nihilistes du XIXe tardif russe), concordent bien avec l'esprit de la narration de Dosto, avec ces voix discordantes qui se superposent (*qui* parle, bon sang ?), ces palinodies empilées…
Reply Retweet Like
Adalbéron Palatnīk Sep 21
Replying to @carnetsol
Je ne savais pas que tu précipitais aux avant-premières à Berthier ;)
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Sep 21
Pas vraiment en effet ; découvert la chose récemment par 🐤 ! C'est surtout que j'aime les adaptations de romans russes. Guerre & Paix par Fomenko, Onéguine par le Vakhtangov furent des expériences marquantes par leur foisonnement, leur humour, leur musicalité !
Reply Retweet Like
Alice Sep 21
Replying to @carnetsol
Ouh là ! Tout ça m'aurait fait fuir !!
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Sep 21
Replying to @ALiCe__M
Moi aussi, mais j'étais accompagné et le fond était vraiment chouette, les comédiens assez bons aussi.
Reply Retweet Like