Twitter | Search | |
Carnets sur sol
#138 La dernière de la saison : _Comédiens !_, la dernière création de , encore mise en musique par Chantelauze, avec la particularité de s'inspirer de la structure (et partiellement de l'intrigue) de Pagliacci de Leoncavallo.
Reply Retweet Like More
Christelle Aug 31
Replying to @carnetsol
138 ! 😱
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Aug 31
Replying to @Christellerie
Ça inclut quelques mini-concerts de quelques minutes, si on veut être honnête, ce doit être dans les 129, maximum.
Reply Retweet Like
Bruno Aug 31
J'adore Fabian Richard ! C'est un de nos grands acteurs/chanteurs/danseurs de comédies musicales en France ! Découvert dans Chance et consécration en Emcee dans la première version de Cabaret au Casino de Paris puis vu et entendu plein d'autres fois !
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Aug 31
Nous avons encore plus aimé Marion Préïté et Cyril Romoli, mais tous trois étaient encore une fois magnétiques sur cette scène minuscule, évoquant tout avec vraiment rien.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Aug 31
Replying to @carnetsol
L'intrigue n'est pas tout à fait semblable : Nedda n'est pas une orpheline mais une actrice talentueuse mariée à un metteur en scène qui l'est moins. La jalousie et les désirs de liberté s'exercent essentiellement dans un cadre artistique (la fugue est une grande audition).
Reply Retweet Like
Bruno Aug 31
J'avoue que je ne connais pas ... mais il est vrai que je ne vais plus trop sur des petites productions qui sont de réelles découvertes .... Je pense qu'il va falloir que je m'y remette 😊
Reply Retweet Like
PicMDamour Aug 31
Épatante soirée! Pas aussi enthousiaste que pour la Poupée Sanglante, mais sans doute que Comédiens! était plus difficile à réussir. D'ailleurs je rêve que sorte un jour la BO de la Poupée!
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Aug 31
Replying to @carnetsol
En revanche, reprise exacte de la structure vraie vie / représentation, avec le degré supplémentaire de montrer les répétitions, si bien que la représentation montre en sous-texte toutes les failles que nous connaissons par rapport au texte à représenter.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Aug 31
Replying to @carnetsol
Par ailleurs, comme il n'y a pas de chœur, c'est le vrai public qui est pris à partie par Canio, laissant l'assistance abasourdie après /La commedia è finita/.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Aug 31
Replying to @carnetsol
Pour autant, hors un bout instrumental de /Vesti la giubba/ sur un gramophone, seulement des chansons. C'est une petite déception : elles étaient toutes délirantes dans /La Poupée sanglante/, elles sont cette fois peu nombreuses et peu marquantes.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Aug 31
Replying to @carnetsol
L'intrigue étant bien connue des amateurs d'opéra, la surprise est moindre. À recommander plutôt pour les candides, ou pour l'ivresse de voir ces acteurs exceptionnels s'emparer de notre imagination à la seule force du verbe, sur une scène d'1 mètre sur 3 !
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Aug 31
Oh oui, la BO ! la BO !
Reply Retweet Like
Alice Aug 31
Replying to @carnetsol
Je suis candide, et j'aime l'ivresse, l'imagination et le verbe.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Aug 31
Replying to @ALiCe__M
Leur production précédente, d'après /L'écume des jours/, est présentement en tournée partout !
Reply Retweet Like