Twitter | Search | |
Carnets sur sol Aug 14
Tellement loin du monde, logé au cœur de zones urbaines d'où le ronronnement de la vie ne s'entend plus, l'Île Verte où vécut Fautrier, non loin de la maison de repos pour aliénés où il fut caché jusqu'en 1945. Instants d'éternité loin des tumultes profanes, à portée de RER.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Aug 14
Replying to @carnetsol
Un des quatre parcs de la Vallée aux Loups, incluant le délectable arboretum très varié :
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Aug 14
Replying to @carnetsol
Mutation involontaire chez un pépiniériste local, en 1873, père de tous ses semblables, le premier cèdre bleu *pleureur* de l'Atlas, la grande attraction de l'arboretum.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Aug 14
Replying to @carnetsol
Je vous présente le cyprès chauve, dont les feuilles fines sont caduques (d'où procède sa dénomination commune). Et quel tronc, quasiment vanné !
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Aug 14
Replying to @carnetsol
Autres ambiances dans l'arboretum de la Vallée aux Loups.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Aug 14
Replying to @carnetsol
On dirait que mes nœuds sont malades aujourd'hui.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Aug 14
Replying to @carnetsol
Et bien sûr du côté du jardin à l'anglaise de Chateaubriand : (première photo mal attribuée précédemment)
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Aug 14
Replying to @carnetsol
Salle à manger avec piano & harpe, escalier central, bibliothèque à double étage.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Aug 14
Replying to @carnetsol
La tour Velléda. La Geneviève celtique a fasciné le XIXe français : outre Les Martyrs de l'éphémère maître des lieux (qui ruiné, voit ses biens saisis, puis acquis par Montmorency), on compte, entre 1830 et 1880, une création à l'Opéra et trois sujets de cantates pour Rome !
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Aug 14
Replying to @carnetsol
Autoportrait (partiel) aux déconcertantes racines stalagmisantes.
Reply Retweet Like