Twitter | Search | |
Carnets sur sol
#130 Examen de hautbois au avec Ariane Bacquet <3 et Gabriel Pidoux <3 : on y joue Couperin, Bach, Vivaldi, Schumann, Bozza ( ), Takemitsu (Distance), Sibelius, Berio !
Reply Retweet Like More
Carnets sur sol Jul 4
Replying to @carnetsol
Pour l'instant, pas concluant : j'aime toujours autant le son incroyablement net et doux de Gabriel Pidoux, mais ces pièces de concours, mon Dieu : la Suite geignarde de Klement Slavický, l'epouvantable Duologue de Paul Patterson,
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Jul 4
Replying to @carnetsol
Cantus III d'Escaich (mieux mais…), l'Hommage à Bellini d'Antonino Pasculli (le cor anglais est occulté par la harpe qui ne fait que des arpèges, pure transcription servile d'Ah non credea mirarti, avec les récitatifs et la cabalette d'une autre tonalité collée sans transition),
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Jul 4
Replying to @carnetsol
comme d'habitude la Sequenza de Berio, sur un bourdon enregistré strident (avisément flanquée d'une danse libre – autour de la partition déroulée ?), même Distance de Takemitsu, sur des agrégats feldmaniens à accordéon qui semblent découler de la mélodie…
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Jul 4
Replying to @carnetsol
il n'y a que la transcription pour cor anglais de la première sonate violon-piano de Schumann (premier mouvement) qui ait soutenu l'intérêt proprement musical (et il y avait quelques irrégularités de timbre selon les notes).
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Jul 4
Replying to @carnetsol
Le répertoire spécialiste a pourtant de plus belles choses à faire valoir, ce n'est pas la trompette ou le tuba non plus (étrangement, le sax, toutes tessitures, est très bien servi en pièces de qualité).
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Jul 4
Replying to @carnetsol
L'instrument personnel le plus pratique du monde.
Reply Retweet Like