Twitter | Search | |
Carnets sur sol
#121 Examens de M2 musique de chambre. Le Local Brass : 2 trompettes (4 instruments, 3 sourdines chacun !), cor, trombone ténor, tuba. Lutosławski, transcriptions depuis Granados (valses) et Debussy (Lin), pièces récentes de Derek Bourgeois et Gengembre.
Reply Retweet Like More
Carnets sur sol Jun 20
Replying to @carnetsol
Le quintette de cuivres a mauvaise réputation et, de fait : répertoire peu intéressant (et plutôt de niche), transcriptions diversement réussies ; surtout, on n'entend guère que les trompettes à nu, stridentes, et le poids du tuba (sorte de sirène à bateau)…
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Jun 20
Replying to @carnetsol
… ces timbres sont si durs et moches (surtout le tuba, je n'ai croisé que trois jolis tubistes en toutes ces années… le tuba est le hors-la-loi du bon goût), le son si violent, et le cor, le trombone, complètement vampirisés par les instruments moins gracieux…
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Jun 20
Replying to @carnetsol
Pour autant, très bons trompettistes, remarquable tromboniste (qui disposait tout de même de quelques solos). Mais la forme est rude. La /Mini Ouverture/ de Lutosławski sonne typiquement comme les œuvres de cette période, atonalité polarisée mais assez grise.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Jun 21
Replying to @carnetsol
Pas convaincu par les Ocho valses poéticos de Granados (l'œuvre comme la transcription), en revanche la transcription du Danzón-2 de Márquez (avec piano et percussions) fonctionne très bien, comme attendu.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Jun 21
Replying to @carnetsol
La pièce explicitement écrite pour l'effectif par Derek Bourgeois (dans une tonalité élargie) rend bien mieux compte de l'impact physique, du poids des différents alliages. Au demeurant pas passionnant, trouvé-je (un peu gris, pas très neuf).
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Jun 21
Replying to @PhilharRF
Le programme contenait une autre pièce du répertoire pour quintette de cuivres, une création de Gengembre (l'excellent timbalier du ), écrite dans une tonalité élargie et explorant les textures de l'ensemble (très beau retards-glissandi de trombone, part exemple) ;
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Jun 21
Replying to @carnetsol
on croise plusieurs quasi-citations debussystes, des sourdines rares, et même un dernier accord en attaques varésiennes (l'accent est à la fin et non à l'initiale du son). Très varié, et vraiment plaisant.
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Jun 21
Replying to @carnetsol
La pièce, conçue comme une forme d'étude, doit débuter une série du genre ; « Souffle du ciel sur l'acier ».
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Jun 21
Replying to @carnetsol
Le clou était évidemment la transcription de la Fille aux cheveux de lin de Debussy (par Huug Skeketee), avec deux bugles au lieu de trompettes, tellement délicat !
Reply Retweet Like
Carnets sur sol Jun 21
Replying to @carnetsol
L'ensemble Local Brass semble avoir déjà bien mérité de la Patrie, puisqu'il donnera ce soir un court programme à l'Hôtel de Matignon !
Reply Retweet Like