Carnets sur sol Jun 11
Replying to @carnetsol
En revanche, en salle, Gabel met en valeur une superbe orchestration, très aérée, que je n'avais perçue sur aucun disque : du vrai d'Indy, aux alliages variés, qui progresse par palliers wagnériens et ne dédaigne pas le lyrisme sophistiqué. <3