Twitter | Search | |
Maxime Combes Nov 10
Grave situation en Suite aux pressions de l'armée, démissionne L'heure de la revanche a sonné pour la droite raciste & néolibérale dont l'ambition est d’en finir avec l'héritage Très inquiet de voir tout cela dégénérer
Reply Retweet Like
Maxime Combes Nov 10
Replying to @MaximCombes
Quels que soient les désaccords, critiques et réserves que l'on puisse avoir avec ce que & ont fait depuis 2006, y compris lors de la dernière élection, la mérite mieux qu'un bain de sang et le retour de la droite raciste & néolibérale
Reply Retweet Like
Maxime Combes Nov 10
Replying to @Ecosociete
Sur le bilan de 13 années de pouvoir de , notamment sur le plan écologiste, voici un livre publié récemment chez
Reply Retweet Like
Maxime Combes Nov 10
Replying to @MaximCombes
La démission de faisant suite aux pressions du commandant en chef de l'armée bolivienne, un des enjeux des heures à venir est de voir quel rôle va vouloir jouer l'armée dans cette nouvelle situation. Ce qui est en soit inquiétant
Reply Retweet Like
Maxime Combes Nov 10
Replying to @MaximCombes
Sur le plan légal, la situation semble également assez complexe : ➡️le vice-président a également démissionné ➡️la présidente du Sénat également, tout comme le président de la chambre des députés Le poste pourrait revenir à la vice-présidente du sénat
Reply Retweet Like
Maxime Combes Nov 10
Replying to @MaximCombes
Dans ces 3 tweets (en espagnol), explique les raisons de sa démission, en insistant sur le fait que c'est en fait le fruit d'un .
Reply Retweet Like
Maxime Combes Nov 10
Replying to @MaximCombes
Selon cet autre tweet de , un officier de police aurait annoncé publiquement qu'il avait reçu l'ordre d'arrêter . Le domicile de l'ex-président bolivien aurait été saccagé.
Reply Retweet Like
Maxime Combes Nov 10
Replying to @MaximCombes
Le ministre des affaires étrangères du Mexique dénonce "l'opération militaire en Bolivie", la jugeant "semblable aux événements tragiques qui ont marqué notre Amérique latine au siècle dernier". Il dit "Non au ".
Reply Retweet Like
Maxime Combes
Bonjour Est-ce trop demander que s'expriment rapidement, haut et fort, contre l'opération militaire en Bolivie et pour le strict respect des institutions démocratiques et de la Constitution boliviennes ? ça urge...
Reply Retweet Like More
José Jover Nov 11
"La police a arrêté la présidente du Tribunal suprême électoral (TSE), Maria Eugenia Choque, ainsi que son vice-président.Tous deux, emmenés par des hommes encagoulés ou masqués, ont été présentés aux médias au pied d’une estrade où se trouvaient assis des gradés de la police."
Reply Retweet Like
José Jover Nov 11
Militaires et policiers, pourritures criminelles, le roman tragique de l'Amérique Latine face à ses démons fascistes. Que le sanglier orange à crête jaune américain soit dans ce sale coup, ne serait en rien surprenant. Les gens relisez vite :
Reply Retweet Like
Pierre Gardon Nov 11
L'opération est loins d'être militaire, cela fait 20 jours que le peuple est dans la rue. Evo Morales n'a pas se représentait au élections pour la quatrième fois en ne respectant pas la constitution bolivienne (2 mandats max). L'élection a de plus été truquée.
Reply Retweet Like
Davy TMZ Nov 11
Je ne suis pas étonné de votre soutien aveugle. On parle d’une fraude gigantesque (23% d’erreurs selon l’OEA venu faire l’audit après de nombreuses preuves et dénonciations). La majorité du peuple, police et armée se mettent du coté de la démocratie : et ça, vous n’aimez pas
Reply Retweet Like