Twitter | Search | |
KABURAHE
Journaliste, Diplômé de l'ESJ (Paris) Ecrivain & Editeur, Fondateur du Groupe de Presse Iwacu
4,324
Tweets
746
Following
18,605
Followers
Tweets
KABURAHE retweeted
IWACU Burundi 20h
Le ministre des Droits humains tance les ONG
Reply Retweet Like
KABURAHE retweeted
IWACU Burundi Jun 21
Malaria cases increased in northern and eastern Burundi, says Health Minister
Reply Retweet Like
KABURAHE retweeted
IWACU Burundi Jun 24
Ruyigi : la mouvance présidentielle n’est pas en reste: Depuis un mois, dix militants du Fnl de Jacques Bigirimana croupissent dans la prison de Ruyigi, suite à un accrochage avec des Imbonerakure. Accusés de vouloir perturber la sécurité des citoyens,…
Reply Retweet Like
KABURAHE retweeted
IWACU Burundi Jun 24
: le procès vs Radio mis en délibéré
Reply Retweet Like
KABURAHE Jun 24
Médias : le procès CNC vs Radio Bonesha FM mis en délibéré via
Reply Retweet Like
KABURAHE retweeted
MissyMunezer Jun 24
Reply Retweet Like
KABURAHE Jun 22
C'est le 22 du mois, "Jour de Jean Bigirimana", journaliste disparu du Journal . En ce jour, hommage à Jean ainsi qu'à tous ceux qui luttent pour les libertés, en particulier, la liberté de la presse et la liberté d'expression.
Reply Retweet Like
KABURAHE retweeted
Gilbert Bukeyeneza Jun 22
. : Votre plus triste souvenir ? Mgr Stanislas Kaburungu: Quand je vois des hommes qui se tuent gratuitement alors qu’ils ne peuvent même pas faire comme le lion qui te mange quand il te tue. Nous tuons pour enterrer, c’est horrible.
Reply Retweet Like
KABURAHE Jun 21
Reply Retweet Like
KABURAHE Jun 21
"Les témoignages comme le sien sont d’autant plus forts qu’ils sont –hélas- rares. Il utilise les mots de la raison : « amour », « pardon », « oubli ». Puisse son exemple inspirer, depuis son lointain exil, à vouloir rebâtir une nation dans l’espoir et la paix.
Reply Retweet Like
KABURAHE Jun 21
"Aloys a raison d’appeler à une nouvelle forme de réconciliation. Il faut croire à la fin possible des traumatismes dictés par la peur, le lourd silence, le poids du sang versé. « Tous ces morts sont morts pour rien ».
Reply Retweet Like
KABURAHE Jun 21
"En 1972, j'étais un jeune professeur dans un collège « de l’intérieur . Nous ne pouvions pas croire à l’étendue des massacres, à la barbarie des disparitions de nos jeunes élèves de 18 ans...
Reply Retweet Like
KABURAHE Jun 20
Replying to @KanezaDiane
Bonne lecture, chère amie
Reply Retweet Like
KABURAHE Jun 19
Aloys,"malgré le mal-être qu’il traîne en lui, malgré l’histoire qui se répète comme si le passé ne nous apprenait rien, malgré l’errance qui est le sien en ce moment, il garde l’espoir en « un pays sûr, fraternel, ouvert à tous les sens et à tous les sangs"
Reply Retweet Like
KABURAHE Jun 19
HBD , longue vie et beaucoup de courage !
Reply Retweet Like
KABURAHE Jun 18
Le ministre de l'Agriculture met en garde les commerçants qui pratiquent la spéculation
Reply Retweet Like
KABURAHE Jun 17
La rivière Ntahangwa, une poubelle...
Reply Retweet Like
KABURAHE Jun 17
"Aloys relate cette période sans vouloir faire porter le drame à une seule ethnie, comme ont tendance à le faire bon nombre de Burundais qui prennent leur ethnie pour une victime innocente toute désignée, et donnent la palme de la violence à l’autre ethnie, mauvaise par nature"
Reply Retweet Like
KABURAHE Jun 17
"Ce livre est une invitation à la sauvegarde de la mémoire collective et individuelle pour se souvenir des multiples victimes des divisions ethniques et politiques toutes ethnies confondues"
Reply Retweet Like
KABURAHE Jun 17
"Ce livre, un chef-d’œuvre avec une gde valeur politique, morale, sociologique et spirituelle. Malgré son enfance fracassée, pour reprendre sa belle expression, Aloys refuse d’être un apôtre de la haine, un « microbe -vecteur » de cette « haine mutante"
Reply Retweet Like